Data manager : avez-vous le profil idéal ?

inventiv_it ERP Big data Data intelligence BI

Data manager : avez-vous le profil idéal ?

Si vous êtes spécialiste dans le secteur de la collecte de données, l’organisation, l’optimisation, la sécurisation et l’analyse de datas, vous avez 90% des compétences du data manager. Mais savez-vous quel ingrédient fait en réalité de vous LE profil idéal pour exploiter toutes ces données au sein d’une entreprise ?

Le data manager : ses principales missions 

Apparu depuis plusieurs années aujourd’hui, dû à la multitude de données disponible dans notre quotidien, le métier de data manager a pour objectif principal de gérer et d’exploiter toutes ces fameuses données dans son entreprise. Devenir data manager et faire ce métier demande d’être agile avec certains sujets tels que les statistiques, les algorithmiques, ou encore les mathématiques. Son savoir-faire et ses connaissances sont principalement demandés afin de créer des bases de données pour par la suite les analyser. Il est donc un véritable maître de l’informatique et bien plus qu’un ingénieur !

Collecter la data et éviter le déluge

Savoir collecter de la data en masse pour une entreprise, c’est une chose, ne pas se contenter d’un déluge d’informations en est une autre. Pour sortir de l’infobésité et mener une bonne transformation numérique dans ce secteur informatique, le patrimoine informatif doit passer entre les mains d’un chef d’orchestre. C’est là que le rôle de data manager prend tout son sens. Un rôle qui va en réalité bien au-delà de la qualification mathématique, algorithmique, statistique et informatique mais aussi de ses connaissances.

Le profil business

La BI filtre les montagnes de données auxquelles se confronte une entreprise. Et pour que cette montagne ne soit pas qu’une accumulation sans queue ni tête, il faut à sa tête un profil formé au monde du business, qui sache aller fouiller dans les bonnes mines de données et qui connait ses outils. Soit poser les bonnes questions, définir les problématiques précises de l’entreprise et orienter la collecte de données en fonction. Comme bien connaître son secteur, savoir qui sont ses clients, sa concurrence, connaître l’état des stocks et le profil de ses employés, et savoir comment en tirer de la valeur pour extraire l’exacte data nécessaire à l’élaboration d’une stratégie.

Plus données, plus de sécurité ?

Informations sur le personnel de l’entreprise, sur les mouvements financiers de ses clients, brevets, capitaux… Plus l’entreprise collecte de données et donc d’informations, plus elle doit s’assurer qu’elles sont à la fois convenablement triées et sécurisées. Avec l’arrivée du RGPD, consistant à renforcer la protection des données à caractère personnel, une attention particulière est primordial vis à vis du traitement des données. Dans les entreprises de plus de 250 collaborateurs, la fonction de DPO (Délégué à la Protection des Données) ou aussi appelée « Data manager » est maintenant devenue obligatoire. Ce profil a pour mission de gérer la conformité des données et de leur traitement mais aussi de travailler parallèlement avec les autres directions. Ces questions sensibles de RGPD autour des données, sont aujourd’hui au cœur du métier du data manager, qui travaille en lien permanent avec le DOP au sein de l’entreprise.

L’innovation dans le sang

C’est aussi pourquoi le data manager doit faire preuve d’une bonne adaptabilité et se tenir informé de toutes les innovations susceptibles d’influer sur sa base de données. Intégrer les nouvelles pistes d’optimisation des processus qu’offre l’IoT en entreprise, par exemple, mais aussi participer au développement de nouveaux outils novateurs, pour garder de l’avance sur la concurrence et gérer toute cette data.

Le tout, en mettant à jour l’architecture de gestion de data qu’il a montée pour l’entreprise avec la même régularité qu’il entretient avec sa voiture car, sans son contrôle technique, une faille dans le logiciel risque de coûter très cher.

Le management en prime

En tant que bon chef d’orchestre, le data manager doit veiller à ce que toute cette data soit convenablement gérée, analysée et transmise. Son rôle de chef d’équipe est donc primordial dans la répartition des tâches autour du traitement des données, autant que ses capacités de communication et de pédagogie. C’est ce qui fait toute la différence sur un profil « juste » armé en maîtrise informatique…   

Share This

Copy Link to Clipboard

Copy