L'informatique décisionnelle (BI) au menu quotidien d'un cabinet conseil IT

Un cabinet conseil IT est de plus en plus souvent interrogé sur l’aide à la décision

Les entreprises ont toujours plus besoin de rationaliser la prise de décision. Reportings, analyses, présentations imagées. Plus les processus de préparation de la décision s’allongent, plus les demandes d’appui à la décision auprès des DSI augmentent. Au point que c’est tout un pan de l’informatique qui est désormais consacrée à cette prise de décision.
Ce que l’on appelle la Business Intelligence ou informatique décisionnelle a pour objectif l’analyse de données pour préparer des décisions toujours plus complexes.
Voilà pourquoi un cabinet conseil-IT se doit d’être en pointe aujourd’hui sur au moins trois enjeux-clés de la business intelligence.

3 enjeux-clés pour un cabinet conseil IT face à la BI

  • – la data :
    Bien évidemment, la prise de décision a toujours plus besoin de données. Et comme, dans le même temps, les outils d’acquisition et de stockage de ces données (que l’on songe à la puissance de calcul et de stockage rendue possible par le cloud aujourd’hui) sont toujours plus performants, les métiers, en entreprise ont le sentiment qu’il suffit de faire appel aux données pour décider.
    D’où l’importance de savoir résister à la séduction de ce mirage. La bonne approche, avec les data, est celle de la data-governance.
    Mieux la donnée est analysée, préparée, en un mot, gérée, mieux elle servira à une véritable prise de décision. De ce point de vue, la gestion de la data en BI préfigure de tout ce qui se peut se passer ensuite avec le recours aux data pour des applications qui vont au-delà de la décision “business”.
  • – le data-storytelling : ce que l’on appelle ainsi peut en fait se résumer à l’art de la présentation.
    La BI a souvent pour objectif de trouver le meilleur angle d’analyse des données pour mettre en évidence un processus, un phénomène ou une situation. Bref. La BI utilise les données comme des personnages au milieu d’une histoire. D’où l’importance qu’il y a à éviter les erreurs de data-visualization. Les raccourcis excessifs, la mauvaise maîtrise de certaines lois statistiques, … Tout ceci peut mener très facilement à des erreurs d’analyse et donc de décision.
  • – la pédagogie : c’est sans doute la mission la plus complexe pour la mise en place d’intelligence décisionnelle dans un département métier. Il ne suffit pas de mettre en place des ergonomies optimales, avec des interfaces simples. Il faut aussi accompagner et expliquer. La plupart du temps, une formation s’impose. Ne serait-ce que pour sensibiliser à la data, cette matière première d’avenir, qu’il faut savoir appréhender sous tous ses aspects.

Voir notamment :
le magit.fr
futura-sciences

Ces réflexions sur la BI vous intéressent ?
Suivez notre série d’articles sur le sujet.

Et pour cela , abonnez-vous à notre newsletter “En direct des bacs à sable”.
Cette newsletter vous informera de que nous publions ici et de ce qui se publie ailleurs sur ce type de sujets..

Abonnez-vous au plus vite.
Découvrez les trésors des bacs à sable, cliquez sur l’image….

A propos de Business intelligence, vous aimerez aussi sans doute lire :

Business Intelligence : un marché de 26.5 milliards de $ en 2021

Business Intelligence : les outils BI d’Oracle

Business intelligence : notre page