La technologie verte, tendance en 2024

green it tendance technologique

Vous en entendrez beaucoup parler en 2024 : la technologie verte est une des technologies du futur. Alors que les entreprises cherchent des moyens de minimiser leur impact carbone, la technologie durable émerge comme une solution pour un avenir plus vert.

L’année 2024 sera symbolisée par l’avancée de nouvelles technologies. Parmi celles-ci, nous mettons l’accent sur le green IT ou technologie verte. Qu’appelle-t-on technologie durable?

I. Définition du green it

Le green IT ou technologie verte en termes simples, se réfère à l’utilisation de solutions innovantes pour répondre aux besoins de la société tout en minimisant l’impact sur l’écosystème. Ses caractéristiques incluent l’efficacité énergétique, l’utilisation de sources d’énergie renouvelables et la réduction des émissions de carbone.

Téléchargez le livre blanc sur la data observability

II. Pourquoi envisager le green it ?

D’ici 2027, 25 % des directeurs des systèmes d’information (DSI) auront une rémunération liée à leur impact en matière de technologie durable (Gartner).

L’adoption de la green tech présente des avantages significatifs pour votre entreprise, tant sur le plan environnemental que financier. Limiter le Co2, c’est soigner l’image de marque et réaliser des économies substantielles sont autant de bénéfices à explorer.

1. Impact environnemental

Réduire l’empreinte carbone devient une nécessité incontournable. En adoptant des pratiques écoénergétiques, votre entreprise contribue à la préservation de l’environnement.

2. Coût d’exploitation

L’efficacité énergétique résulte en des économies tangibles. Les entreprises peuvent investir initialement dans le green IT et récolter des gains financiers à long terme.

3. Image de marque positive

La perception des consommateurs évolue. Les entreprises engagées dans la responsabilité sociale et environnementale (RSE) bénéficient d’une image de marque positive.

III. Quelles sont les technologies vertes dont on pourrait entendre parler en 2024 ?

Voici 3 technologies durables qui pourraient susciter l’attention en 2024 :

1. L’IA, une tendance au service de la durabilité

L’IA peut participer à la réalisation des 17 ODD (objectifs de développement durable) des Nations Unis adoptés en 2015 dans le cadre de l’Agenda 2030 pour le développement durable. Nous vous expliquons comment.

Tout d’abord, l’intégration croissante de l’IA dans le développement durable pourrait trouver sa pertinence dans la création d’espaces virtuels. C’est le cas des « Digital Twins« , jumeaux numériques en Français. C’est une application de reproductions en 3D d’espaces réels permettant une optimisation plus efficace des structures, comme dans le cas des salles de serveurs chez Orange.

En évitant le déplacement physique des techniciens pour les diagnostics, l’IA contribue directement à la réduction de la consommation de carburant. Cette diminution des déplacements se traduit par une empreinte carbone réduite, favorisant ainsi la durabilité environnementale.

Aussi, l’IA permettra de plus en plus d’optimiser les processus industriels, en réduisant la consommation d’énergie. En analysant les données en temps réel, les systèmes d’IA peuvent ajuster automatiquement les paramètres de production pour garantir une efficacité maximale tout en réduisant l’empreinte carbone. Cette capacité à optimiser les ressources contribue directement à la réduction du Co2.

2. Le cloud computing est-il green ?

Une autre technologie verte déjà connue que nous pouvons noter : le cloud computing, ou l’informatique en nuage. Il représente une méthode révolutionnaire de gestion et de traitement des données. Plutôt que de stocker des informations localement, les utilisateurs accèdent à des ressources informatiques via Internet.

Le cloud, réellement une technologie verte ?

Le premier pas vers la réponse à notre question est de comprendre le fonctionnement du cloud. Explorons ensemble les tenants et aboutissants de cette technologie omniprésente à travers notre article sur les types de cloud. Il vous éclairera sur le fonctionnement du cloud et les spécialités de chaque type de cloud.

Le cloud peut être qualifié de respectueux de l’environnement. En effet, il permet de minimiser le nombre d’équipements nécessaires, d’éviter la duplication inutile de stockage. Aussi, il peut gérer la consommation informatique de manière optimale grâce à un modèle de service payant.

Parallèlement, il permet de réduire l’empreinte carbone et favorise la flexibilité et l’optimisation du travail.

Pour en savoir plus sur le sujet, consultez notre article sur le rapport entre le cloud et la réduction de l’empreinte carbone.

Quelles sont les conditions à respecter pour un green cloud computing ?

Cependant, pour un cloud vert, il est impératif de garantir une utilisation maîtrisée, en respectant les normes environnementales rigoureuses et en vérifiant régulièrement la conformité.

De plus, la transition vers le Cloud doit être accompagnée d’une réduction significative du nombre d’infrastructures physiques massives, assurant ainsi une véritable diminution de l’impact global sur l’environnement.

3. Design éco-responsable des applications et sites web

Le design éco-responsable des applications et des sites web repose sur une approche visant à minimiser l’impact environnemental tout au long du cycle de vie de ces produits numériques.

L’intégration de l’écodesign, de l’écoconception ou encore du green UX au développement web se fait de manière naturelle. On en entendra certainement beaucoup parler en 2024.

Les développeurs mettent de plus en plus l’accent sur la conception éco-responsable en optimisant le code, en réduisant la consommation de ressources et en favorisant des expériences utilisateur plus économes en énergie.

Ce qu’il faut retenir :

La transition vers un avenir plus durable est indubitablement ancrée dans l’innovation technologique, et l’année 2024 marque une étape fondamentale dans cette évolution.

L’intégration croissante de l’intelligence artificielle (IA), du cloud computing et de l’écoconception des applications et sites web témoigne de l’engagement de la société envers des solutions durables et responsables.

Téléchargez le livre blanc sur la data observability

Les dernières

ACTUALITÉS

  • Data hub vs data lake
    Les termes « Data Hub » et « Data Lake » sont courants dans le domaine de la gestion des données. Bien que ces deux concepts peuvent sembler similaires à première vue, ils sont différents. Nous vous décortiquons ces deux termes.
  • Architecture de données : vision et défis en 2024
    Quel est l’avenir de la l’architecture de données en 2024? Certains experts se sont prononcés sur la question et ont proposé ces tendances sous-mentionnées. Décryptage.
  • La technologie verte, tendance en 2024
    Vous en entendrez beaucoup parler en 2024 : la technologie verte est une des technologies du futur. Alors que les entreprises cherchent des moyens de minimiser leur impact carbone, la technologie durable émerge comme une solution pour un avenir plus vert.
  • L’observabilité des données, 3 cas d’usage
    L’observabilité des données émerge comme une pratique essentielle, offrant des avantages significatifs dans divers secteurs. Examinons de près 3 cas d’usage de l’observabilité des données qui démontrent son importance croissante.
  • data quality management vs data observability : les différences
    Data quality management et data observability sont deux termes qui reviennent fréquemment lorsqu’il s’agit de gérer les données au sein d’une entreprise. Comprendre la différence entre ces deux concepts vous permet d’optimiser les processus internes, prendre des décisions éclairées et rester compétitif sur le marché. Explorons ces notions de plus près.

se faire rappeler

Un conseiller vous rappelle gratuitement pour répondre à vos questions du Lundi
au Vendredi de 9h à 13h et de 14h à 18h.
Pour vous faire rappeler, merci de remplir ce formulaire.